ISO 14001 : Pourquoi mettre en place un SME digitalisé ?

Publié le -

SME

L’urgence climatique met l’entreprise face à ces responsabilités. Clients comme partenaires sont de plus en plus sensibles à l’engagement des entreprises envers l'environnement. Certaines organisations sont certifiées ISO 14001. Son obtention est en général un signal positif. Pour d’autres le chemin est plus long. Alors sur quoi s’appuyer quand on est en charge de l’environnement ? Comment répondre aux exigences dans ce domaine ? 

Norme ISO 14001 : pour quoi faire ?

 

L'ISO 14001 est une norme internationale. Elle définit les exigences relatives à un système de management environnemental. Elle fournit aux entreprises un cadre  pour améliorer continuellement leur performance environnementale afin de réduire les coûts, le gaspillage, d’éviter des amendes coûteuses et de montrer aux investisseurs et aux parties prenantes qu'elles connaissent une croissance durable.

 

Comme dans le cas de l'ISO 9001, la clé du succès d'un système de management environnemental ISO 14001 consiste à la mise en place de procédures permettant d'identifier les objectifs environnementaux et leur déploiement dans toutes les autres activités/sites  de l'entreprise. 

 

La norme ISO 14001 impose aux entreprises de documenter et de mettre à la disposition des parties intéressées une politique environnementale.

 

En outre, des procédures devraient être établies pour un suivi des aspects environnementaux et des impacts des produits, des activités et des services. Sur la base de ces aspects et impacts environnementaux, des indicateurs et des objectifs sont ensuite établis. Ils doivent être conformes à la politique environnementale.

 

Comme dans le cas d'un système de gestion de la qualité, des audits internes du système de gestion de l'environnement sont effectués régulièrement. Ils garantissent que les exigences sont bien respectées et que les non-conformités sont identifiées et traitées.

 

Un système de management environnemental ISO 14001 doit suivre la structure Plan> Faire> Vérifier> Act appliquée dans toutes les normes ISO (cf article Plan d’actions : comment l’améliorer ?)

 

  • Planifier : Établir une politique environnementale et fixer les objectifs de la performance environnementale que l’on veut atteindre à court, moyen et long terme, puis planifier des actions pour atteindre ces objectifs. 
  • Réaliser : Mettre en place les actions et suivre les indicateurs de performance.
  • Vérifier : Effectuer des audits internes pour évaluer l'efficacité du système.
  • Agir : Analyser les non conformités soulevées lors de l’audit et mettre en place des actions curatives et correctives. 



Récupérer les données environnementales,
un travail fastidieux

 

Suivre les exigences de la norme ISO 14001 et atteindre les performances environnementales souhaitées peut être ardue et prendre beaucoup de temps. En effet, le défi de la réalisation des performances environnementales réside dans la capacité à collecter des données bien précises et à effectuer des analyses avancées pour produire des informations exploitables en temps réel.

 

Les méthodes sur support papier et outils bureautiques pour surveiller et contrôler la conformité à la norme ISO 14001 génèrent beaucoup trop de travail.

 

En effet, identifier les exigences applicables aux activités de l’entreprise nécessite des heures de travail. En plus ces données sont en général saisies manuellement (et même plusieurs fois), sur tableur. Un travail redondant. C’est la même chose pour collecter et identifier les aspects environnementaux relatifs aux activités et les impacts qui en découlent. 

 

L’impact n’est pas neutre sur la qualité de l’analyse des impacts environnementaux et par la suite la mise en place des mesures efficaces.  En effet, l’image de la performance environnementale peut être incomplète (données manquantes/ erronées, analyse bâclée,..). Les services en charge de l’environnement des entreprises ont donc besoin d'une meilleure approche. 



Vers un SME connecté

 

La révolution numérique a complètement réorganisé la façon dont les entreprises planifient leurs processus et mesurent leurs performances. Elle peut engendrer des  risques commerciaux et opérationnels, mais également de nouvelles opportunités d'optimisation des performances.

 

Le changement fondamental tient dans la manière dont entreprises et travailleurs s’interconnectent pour être plus productifs, plus efficaces. Avec comme avantage pour le système de management environnemental (SME) de passer d’un système compliqué avec des outils artisanaux, à un système collaboratif et intuitif. 

 

Digitaliser son SME (avec un logiciel QHSE par exemple) c’est l’opportunité pour un Responsable Développement Durable ou RSE de réduire drastiquement son temps passé sur les tâches administratives. Il peut dès lors se consacrer aux tâches de grande valeur. 

 

Un SME digitalisé, c’est la possibilité de disposer automatiquement d’une cartographie des impacts et des aspects environnementaux, de calculer automatiquement les indicateurs environnementaux. Les évaluations deviennent plus efficaces et les analyses plus poussées. C’est aussi un gain de temps lors des audits environnementaux internes avec des checklists prédéfinies en ligne et une diffusion instantanée des résultats aux personnes concernées. Le suivi des exigences réglementaires et des actions n’en sera que meilleur. 

 

Il est important de finir en soulignant que quels que soit le secteur ou le budget d’une entreprise, la digitalisation de son SME lui permettra de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue et une gestion durable cohérentes avec les exigences d’une réglementation environnementale en perpétuelle évolution et un monde en pleine transition écologique. 

 

Aller plus loin

> Gestion des déchets : Par où Commencer

> Digitaliser votre SME avec BlueKanGo

 

Nouveau call-to-action