Comment devenir un super-héro de l’environnement grâce à l’ACV ?

Publié le -

ACV-Blog-QHSE

Le 3 septembre dernier le gouvernement lançait un Plan de Relance avec pour objectif de redresser l’économie française. L’écologie constitue l’un des principaux volets de ce plan. Une belle occasion pour évoquer l’ACV, l’Analyse du Cycle de Vie, une méthode d’évaluation qui présente de nombreux avantages.



L’écologie constitue l’un des principaux volets du plan de relance. L’un des objectifs est de se diriger vers une écologie durable et plus économe en ressources naturelles. Pour y parvenir, les responsables Environnement pourront s’appuyer sur l’ACV, une méthode d’évaluation reconnue comme étant robuste. Elle fait l’objet d’une standardisation internationale de type ISO (ISO 14040 à 14043). Elle dresse selon le produit/service concerné, un bilan environnemental multicritères et multiéchelles sur l’intégralité de son cycle de vie. 

 

A quoi sert une ACV ? 

 

L’ACV consiste à analyser le cycle de vie d’un produit/service afin de se rendre compte de la pression que celui-ci exerce d’un point de vue environnemental. 

 

Pour le(s) consommateur(s) 

 

Les consommateurs vont comparer les différents produits/services entre eux afin de choisir celui le plus durable. Ces derniers vont également être amenés à réfléchir sur le devenir du produit (fin de vie du produit), afin que les matières soient le mieux valorisées possible. Aussi, la façon dont un produit sera utilisé et entretenu va influer sur sa durabilité. 

 

Pour les entreprises

 

Les entreprises utilisent l’ACV pour leurs achats de matières premières. Cette ACV permet ainsi de prendre connaissance de l’impact de chaque matière sur l’intégralité du process, et de pouvoir comparer les différentes matières entre elles. 

 

Dans le cadre de l’amélioration continue, les entreprises se servent de l’ACV pour identifier les éventuelles étapes de leur process qui ont un impact sur l’environnement.  Ainsi, elles pourront intervenir sur plusieurs facteurs identifiés tout le long du cycle de vie du produit. 

 

CVP

Recommandé pour vous. Télécharger gratuitement notre inforgaphie "Analyse du cycle de vie d'un produit en 3 étapes"

 

Quelles sont les différentes étapes de l’ACV ? 

 

L’ACV se définit selon quatre étapes principales : 

 

Etape 1 : Définition des objectifs et du domaine d’application

 

Dans cette première étape, il s’agit de définir le champ et l’objectif de l’étude : il faut réaliser une description du cycle de vie, déterminer les limites de l’étude, la population visée ainsi que la qualité des données requises. C’est lors de cette étape que l’on parle d’Unité Fonctionnelle (UF) : la norme ISO 14044 définit l’Unité Fonctionnelle comme “performance quantifiée d’un système de produits, destinées à être utilisée comme unité de référence dans une ACV”.

 

Si je souhaite comparer deux peintures entre elles, je dois définir une UF commune aux deux produits comparés. Dans cet exemple, il s’agit donc de l’UF : “ couvrir 1 m² de mur en plâtre avec un degré d’opacité de 0.99 et pour une durée de vie de 8 ans “. 

 

Etape 2 : Phase d’inventaire du cycle de vie 

 

La deuxième étape est la plus longue et la plus chronophage de l’ACV. Elle permet de comptabiliser tous les flux entrants et sortants de notre système (matériaux, process, énergies utilisées…). Pour réaliser cette comptabilisation, on peut se référer aux factures liées aux consommations, ou utiliser des documents type DPGF (Décomposition du Prix Global Forfaitaire) ou DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). 

Etape 3 : Evaluation des impacts du cycle de vie 

 

Cette étape permet de traduire l’inventaire des flux précédents en impacts environnementaux. On obtient en conséquence un premier résultat “brut” de l’ACV. 

Etape 4 : Phase d’interprétation du cycle de vie 

 

Dans cette dernière étape, on interprète les résultats obtenus afin de réaliser une éventuelle remise en cause des choix réalisés lors des étapes précédentes. En effet, certaines étapes peuvent être remises en cause pour différentes raisons : difficultés de collecte des données ; résultats non satisfaisants ; dérive du projet dans le temps ; hypothèses de départ mal définies...

CVP

Recommandé pour vous. Télécharger gratuitement notre inforgaphie "Analyse du cycle de vie d'un produit en 3 étapes"

 

Réaliser une ACV grâce au digital 

 

Afin de gagner du temps dans la démarche, il peut s’avérer utile de s’aider d’un outil digital. Par exemple pour la réalisation de vos analyses environnementales, les données terrain issues des capteurs/sondes pourront être traitées de façon automatique. 

 

Des formulaires digitaux permettent également de réaliser des contrôles sur site (visites environnementales), avec la possibilité de prendre des photos ou des vidéos pour compléter vos observations. L’ensemble des données statistiques sont ensuite traitées par l’outil numérique, ce qui facilite les calculs opérés dans le cadre de votre analyse ACV. 



Ainsi, l’ACV est l’une des méthodes les plus abouties en matière d’évaluation des impacts environnementaux. Pour décharger les services HSE, il est possible d’utiliser le digital pour réaliser cette analyse. 

 

Allez plus loin :

Nouveau call-to-action