Logiciel RSE : 3 Critères à prendre en compte en 2024

Publié le -

Logiciel RSE

La RSE prend une place centrale dans les entreprises sous l’impulsion de la nouvelle directive CSRD (Corporate Sustainability Reporting Directive). La nécessité d’adopter un logiciel dédié pour faciliter le reporting questionne les directions RSE et s’affirme comme une tendance incontournable de 2024. 

 

Une tendance confirmée par l’étude stratégique 2024 sur les logiciels ESG de AdVaes (en partenariat avec BlueKanGo). Selon le cabinet d'étude, la demande en logiciels ESG est en forte hausse. Ce marché devrait croître de +26% par an entre 2024 et 2027 en France. C’est le moment de mettre ses tableurs Excel de côté. Voici trois critères à prendre en compte avant de vous lancer.  

 

Critère 1 : Reporting collaboratif des données RSE/ESG

 

Toute démarche RSE / ESG implique de centraliser des données. Cela implique de remonter une masse de données autour des 3 enjeux extra financiers de la RSE : l’environnement, le social et la gouvernance. Ces données proviennent de sources diverses (avec des unités différentes). On peut parler d’émission de gaz à effet de serre, de consommation énergétique, de l’élimination des déchets, l’économie circulaire, d'initiatives sociales telles que l’égalité ou l’inclusion sociale… Un véritable challenge pour les directions RSE et le comité RSE. C’est pourtant l’une des conditions pour répondre aux exigences de la CSRD. Hors, la plupart du temps, le reporting est réalisé sur des tableurs de type Excel. Une tâche ardue qui prend encore d’autres proportions dans des contextes de groupe avec différents départements et filiales. Ce travail de reporting peut vite s’avérer fastidieux et source d’erreurs face aux enjeux de transparence et d'exactitude dans la divulgation d’informations. C’est tout l’intérêt de s’outiller. 

 

Un logiciel RSE est un facilitateur. La CSRD introduit par exemple, l’obligation de récupérer des données fournisseurs via le concept de chaîne de valeurs en amont et en aval de votre activité. Il va falloir que vos fournisseurs vous transmettent leurs émissions de CO2, par exemple dans le cadre du scope 3, ou encore des informations sur leurs propres travailleurs. Certains logiciels comme BlueKanGo l’ont anticipé et permettent d’ouvrir des accès à ses fournisseurs pour récupérer ce type de données. Autre exemple : la consultation des parties prenantes et de la gouvernance, étape nécessaire pour l’analyse de vos enjeux. Une tâche qui nécessite de réaliser un questionnaire et sa diffusion parfois à plusieurs centaines de fournisseurs, clients ou sous-traitants. Une plateforme dédiée facilite le travail préparatoire pour générer in fine votre matrice de simple matérialité. 

 

Un critère dans le choix d’une solution RSE et donc sa prédisposition à favoriser la collaboration à 360 degrés et la répartition des efforts. Assurez-vous que le logiciel facilite la collaboration entre les membres du comité RSE, les services impliqués (Finance, Achats, RH, QHSE…), la gouvernance et les parties prenantes à travers des documents et un plan d’actions partagé. Une nécessité pour le suivi du plan stratégique et qui contribue à une meilleure intégration des objectifs RSE dans la stratégie globale de l’entreprise

 

Recommandé pour vous:

 Découvrez tous nos modules RSE 


 

Critère 2 : Conformité CSRD et rapport de durabilité

 

La directive CSRD impose de nouvelles exigences en matière de reporting RSE, augmentant la rigueur et la portée des informations à divulguer. Les entreprises doivent donc se former sur ce nouveau sujet et s’assurer de mettre en place une méthodologie adéquate pour répondre à ces nouvelles exigences. Là encore le support d’un logiciel dédié offre un confort indéniable.

 

Le point d’entrée de la CSRD est la réalisation et l’analyse de votre chaîne de valeur comme exigé par la norme ESRS 2. L’objectif étant d’identifier l’ensemble des activités principales de l’entreprise depuis les fournisseurs jusqu'aux clients. Une telle démarche est transposable au format numérique. La aussi, un logiciel comme BlueKanGo permet par exemple de positionner vos IRO (Impact, Risques, Opportunités) et de réaliser l’évaluation de vos enjeux pour obtenir automatiquement votre matrice de double matérialité. Vous identifiez alors les Data Points à collecter et suivre (et uniquement ceux qui vous concernent parmi les 1178 présents dans les ESRS). Vous pourrez ensuite réaliser le Gap Analysis en comparant vos pratiques actuelles aux exigences de la CSRD et en identifiant les écarts. 

 

Tout l’intérêt d’un outil dédié est d’obtenir automatiquement une représentation visuelle et dynamique de cette matrice de double matérialité et d’être guidé pas à pas pour compléter les Data Points des ESRS en impliquant dans la collecte des données les acteurs concernés.

 

Le logiciel doit également être en mesure de rassembler toutes vos données RSE/ESG et de les exporter au format comptable (type XBRL). Un critère à prendre en compte non seulement pour respecter les obligations en la matière mais également pour renforcer la crédibilité et la transparence des informations reportées. 

 

Recommandé pour vous:

 Découvrez tous nos modules RSE 


 

Critère 3 : Audit annuel du CAC facilité

 

L’audit annuel obligatoire réalisé par le Commissaire aux Comptes (CAC) est une étape cruciale pour la validation du rapport de durabilité. Pour cela, l’adoption d’une méthodologie transparente et auditable appuyée par un logiciel représente un gain de temps et une ressource considérable. 

 

Les ESRS déclarés comme matériels (d’importance pour l’entreprise et/ou les parties prenantes) seront audités. A noter que l’ESRS E1 qui concerne le changement climatique doit être obligatoirement justifié qu’il soit matériel ou non pour l’entreprise. Si certaines données sont manquantes, il faudra le préciser et présenter les actions qui seront mises en place pour obtenir la donnée ainsi qu’un échéancier inscrit dans un plan d’actions. Un logiciel RSE assure toute cette traçabilité. 

 

Pour simplifier le travail de l’auditeur, assurez-vous qu’il puisse accéder à l’ensemble de vos Data Points, éléments justificatifs et actions associées. En effet, l’accès à vos éléments de preuve facilite grandement le travail de l’auditeur et renforce la transparence de l'entreprise. Enfin, la CSRD impose une logique d’amélioration continue. Assurez-vous également que le logiciel assure un versionning de votre rapport de durabilité pour profiter de l’historisation des données que ce soit dans vos plans d’actions ou vos éléments de preuve. 



En résumé, un logiciel RSE est un support essentiel pour centraliser les données, répondre à la réglementation et faciliter les audits. Adopter une solution globale impliquant tous les acteurs est essentiel pour une gestion efficace et stratégique de la RSE. Les responsables RSE et les DAF ont tout à gagner à investir dans un outil performant, évolutif et capable de répondre aux exigences croissantes en matière de durabilité. En prenant en compte ces critères, les entreprises pourront non seulement améliorer leur performance ESG, mais aussi renforcer leur crédibilité et leur transparence.

 

Piloter la RSE et répondez à vos obligations CSRD avec BlueKanGo

Logiciel CSRD BlueKanGo

Nouveau call-to-action