Comment piloter sa gestion des déchets en entreprise en 2021 ?

Publié le -

 

dechet

[Mis à jour le 30/03/2021]  
La gestion des déchets est aujourd'hui un élément incontournable du développement durable en entreprise. Il est indispensable de consommer les ressources de manière efficace et de tirer partie des déchets, grâce à la réutilisation, au recyclage, ou via d'autres types de valorisation. Mais comment piloter sa gestion des déchets ?

D’un point de vue réglementaire, c’est la loi du 15 juillet 1975 qui établit le cadre de la gestion des déchets. En effet, ce texte établit différents principes, tout en définissant le déchet et la notion de responsabilité engagée. Cette responsabilité n’est pas uniquement confiée au chef d’entreprise, mais à tous les détenteurs successifs des déchets lors de leur prise en charge : collecte, transport, prétraitement, valorisation, élimination ou stockage. 



Quelles sont les principales catégories de déchets ?

Les déchets ménagers (DM) 

Il s’agit des déchets que nous produisons dans le cadre de notre vie quotidienne et familiale  (restes de repas, papiers, verre, emballages….). Ces déchets sont collectés par la commune puis traités dans des centres de valorisation énergétique et des centres de tri

Les déchets d’activités économiques (DAE) 

Il s’agit de déchets d’entreprise ou d'industriels qui ressemblent aux déchets ménagers et qui sont traités comme tels. Le terme DAE remplace celui de DIB (Déchets Industriels Banals) afin de tenir compte de la diversité d’activités produisant ces déchets (entreprises, artisans, commerçants, services publics ou tertiaires…). L’essentiel de ces déchets sont collectés et traités par des sociétés privées, une partie étant collectée par le service public. 

 

Les déchets dangereux (DD)

Ce sont des déchets qui présentent une ou plusieurs propriétés dangereuses définies au niveau européen (inflammables, toxiques...). Il peut s’agir de déchets occasionnels produits en petites quantités par les ménages (pour l’entretien des jardins par exemple) ou de déchets plus importants issus d’industries spécialisées. Ces déchets sont collectés et traités par des sociétés spécialisées. Les déchets dangereux sont suivis par un Bordereau de Suivi des Déchets (BSD) tout au long du circuit de collecte et de traitement du déchet. 

Les déchets inertes 

Considérés comme une sous-catégorie des déchets dangereux, les déchets inertes sont principalement produits par les entreprises du BTP ou des travaux publics (béton, tuiles/briques, vitrage, déblais…). Ils sont réutilisés en sous-couches pour les routes ou sont enfouis dans un centre de stockage de déchets inertes.

Les autres catégories de déchets 

Les déchets d’activité de soins à risques infectieux (DASRI) rassemblent les déchets de soins des particuliers/hôpitaux/laboratoires (seringues, pansements, matériel de soin) qui présentent un risque infectieux et de contamination. Ces déchets sont incinérés dans des usines d’incinération agrées (à 850°C). 

Les déchets d’activités agricoles proviennent d’activités agricoles (purin, fumier…) et sont traités par des centres spécialisés. Les déchets radioactifs sont des déchets issus des centrales nucléaires et sont placés sous la responsabilité d’un organisme public, l’ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Déchets RadioActifs). 

 

Quels acteurs sont concernés par la gestion des déchets ? 

 

La gestion des déchets, mais aussi leur prévention, concernent de nombreux acteurs : 

  • Les producteurs de déchets : ménages, collectivités, administrations, acteurs économiques ;
  • Les collectivités locales en charge du service public des déchets ;
  • Les entreprises dédiées à la prévention et à la gestion des déchets ;
  • Les entreprises concernées par la responsabilité élargie des producteurs (REP) ;
  • Les collectivités territoriales ; 
  • L’État.

 

Aussi, le choix des prestataires peut s’avérer être une étape délicate, notamment du fait de leur multiplicité : collecteurs, regroupeurs, centres de traitement, prestataires globaux…Il peut être tentant de se tenir à choisir un prestataire unique pour la gestion de ses déchets. Cependant, ce choix est rarement celui qui est le plus rentable et qui offre la meilleure valorisation économique et/ou environnementale des déchets. 


Il est judicieux d’effectuer une mise en concurrence, en demandant des devis aux entreprises présélectionnées. Le devis doit se baser sur une description détaillée des déchets (quantité, qualité, stockage) et sur  les prestations souhaitées par l’entreprise.

Le prestataire doit détailler les tarifs (contenants, enlèvement, transport, traitement, éventuellement tri et revente de matériaux). Il doit également fournir les documents réglementaires qui prouvent leurs déclarations, autorisations ou agréments.



Le digital peut-il m’aider dans cette démarche ?

 

Le digital est un allié intéressant dans le cadre de la gestion de vos déchets. Grâce aux tableaux de bord automatiques, vous allez pouvoir réaliser une analyse statistique de la production de déchets en interne et ainsi évaluer le coût de leur prise en charge. Vous pourrez ainsi cibler les postes/services qui génèrent le plus de déchets et agir en conséquence. 

Pour contrôler vos déchets, vous pouvez vous aider de capteurs/sondes connectés au niveau de vos différentes zones de stockage : le taux de remplissage et les erreurs de tri pourront ainsi être remontés en temps réel aux services concernés.

Aussi, il peut être judicieux de fournir des accès dédiés sur le logiciel à vos différents prestataires afin d’assurer la traçabilité des informations (BSD, facturation, bon de commande...) tout au long de leur gestion. Par exemple pour le BSD, les données en lien avec les déchets dangereux pourront être remplies directement par le transporteur via une tablette/smartphone en situation de mobilité.
D'autant plus que le décret n°2021-321 du 25 mars 2021 précise l'obligation de dématérialisation des BSD à compter du 1er janvier 2022.

Au sein de votre entreprise, 
un outil digital vous permettra de consulter en temps réel les informations contenues dans le registre des déchets. 



Assurer une bonne gestion de ses déchets permet d’optimiser les coûts en interne via une meilleure maîtrise en termes de niveaux de production et de valorisation de ces derniers. S’aider d’un outil dédié permet de gagner du temps et d’avoir une vision globale de la situation à chaque poste/service. 

 

Allez plus loin

 

Replay du webinar : "Comment piloter sa gestion des déchets en entreprise en 2021"