BTP : le système HSE, reflet de la performance de l’organisation ?

Publié le -

BTP-BKG

Le BTP est un secteur dangereux et à haut risque. Tandis qu’il continue à utiliser des méthodes traditionnelles de gestion de la sécurité, il est encore à l'origine d'une bonne majorité des blessures et des décès en milieu de travail.

 

En 2017, près de 86 000 accidents du travail ont été enregistrés dans le seul secteur du bâtiment et des travaux publics, soit 56,8 accidents pour 1000 salariés. La même année, 120 personnes sont décédées suite à un accident de travail sur un chantier (Chiffres dévoilés fin novembre 2017 par l’Assurance Maladie-Risques professionnels). 

 

Si assurer la sécurité des travailleurs est essentiel pour toute entreprise, les enjeux sont particulièrement importants pour ceux de l'industrie de la construction. Entre les situations temporaires de travail, la manutention, la manipulation de substances dangereuses, la co-activité sur les chantiers, le risque est partout ! 

 

Toujours selon les chiffres 2017 de l’assurance maladie, Les manutentions arrivent en première position des causes d’accidents dans le secteur avec 48,5 %, suivies par les chutes de hauteur (17,1 %), l’outillage à main (14,9 %), les chutes de plain-pied (13,8 %) et le risque routier (1,6 %). 

 

Pourquoi autant de risques et d’accident dans le secteur BTP ? 

 

Le manque d’organisation HSE dans le domaine de la construction est pointé du doigt, notamment pour les PME : Manque de ressources et moyens HSE, utilisation de matériels non adaptés, manque de formation aux risques liés au métier...

 

La mise en place d’un système de management HSE et éventuellement sa certification représente donc une étape importante pour améliorer la performance en termes de sécurité. Il s’agit non seulement de préserver la santé des personnes, mais également de maîtriser l’environnement de travail et les risques associés aux activités. 

 

Au-delà de ce principe fondamental, la mise en place d’un système de management HSE vise notamment à :

 

  • Identifier les dangers et maîtriser les risques relatifs à la santé et la sécurité des travailleurs pour les différentes activités ;
  • Favoriser la réduction des accidents du travail ;
  • Réduire l’impact des activités sur l’environnement ;
  • Améliorer la productivité ;
  • Avoir une démarche responsable dans le sens du développement durable ;
  • Donner une meilleure image de l’entreprise.

 

Cependant pour accomplir ces objectifs, il est nécessaire de disposer d’outils de pilotage appropriés. Aujourd’hui, les nouvelles technologies pourraient apporter de vraies réponses aux enjeux HSE du BTP grâce à l’utilisation des smartphones et tablettes numériques sur les chantiers.  

 

De l’importance de la transformation numérique du secteur 

 

Le domaine du BTP est d’ore et déjà bien intégré dans l’ère du numérique grâce à l’utilisation d’outils tels que les logiciels de conception BIM, mais certaines applications méritent d’être digitalisées (par exemple la fonction HSE). Digitaliser son système HSE va permettre de réduire considérablement les tâches administratives et de renforcer la sécurité sur les chantiers.


Mais concrètement, quels sont les bénéfices de la digitalisation du système HSE pour les entreprises du BTP ?

 

  • Améliorer la productivité :

Dans le secteur du bâtiment, les retards de chantier et les dépassements de coûts constituent une préoccupation majeure. La digitalisation des checklists HSE permet de surveiller de façon régulière les performances HSE et d’établir une analyse statistique issues de ces données. Les règles HSE sont ainsi appliquées dans tous les chantiers et les accidents/incidents s’en trouvent diminués pour une meilleure productivité.

 

  • Partager l’information efficacement : 

Un outil digital constitue une plateforme globale où il est possible de rassembler toutes les données, dont les données HSE. Cela permet à chaque intervenant de se synchroniser en temps réel et de disposer des informations qui le concerne directement.

 

  • Améliorer le suivi sur le terrain : 

Aussi, le digital est un outil collaboratif qui permet aux équipes de renseigner leurs formulaires en temps réel sur le terrain. Grâce à l’utilisation de smartphones ou de tablettes par exemple, l’accès aux données devient possible à n’importe quel moment, n’importe où et depuis n’importe quel support.

 

  • Capitaliser sur les projets passés :

Grâce aux outils digitaux, il est possible de conserver des données dans le but d’identifier certains problèmes récurrents et de mettre en place les mesures correctives nécessaires. Le Plan d’action Global peut ainsi être alimenté au fur et à mesure, tout en tenant compte de la mise à jour des tableaux de bord statistiques.

 

Il est important de finir en soulignant que la transformation digitale représente avant tout un gisement d’opportunités en termes de performance, d’efficacité et d’efficience pour les entreprises. Le secteur de la construction étant encore en retard vis-à-vis de la transformation digitale. Il est important que les entreprises de BTP prennent conscience des solutions que peut leur offrir la digitalisation.

Choisir un outil digital en adéquation avec les besoins de l’entreprise va bien au delà du choix du simple choix d'un outil. En effet la mise en place d’un système HSE numérisé et fiable, constitue un atout majeur pour améliorer la performance du secteur BTP. 


Pour plus d’informations :

Nouveau call-to-action

Visuel :  Fotolia.com