ISO 50001 : De l’intérêt de booster sa transition énergétique

Publié le -

AdobeStock_152394616-1

Les enjeux en termes de performance énergétique et de préservation de l’environnement sont plus que jamais au cœur des préoccupations. Les entreprises cherchent à préserver leurs ressources tout en adoptant des stratégies bas carbone. La norme ISO 50001 constitue une référence pour toute entreprise qui souhaite réaliser la transition énergétique de ses activités.
Mais en quoi consiste-t-elle exactement ? Comment la mettre en place ?

 

D’après les données de 2017 du site de l’Insee, la consommation brute d’énergie de l’industrie en France s’élève à 37,4 millions de tonnes d’équivalent pétrole (TEP) hors carburant. Les secteurs consommant le plus d’énergie sont l’industrie chimique, la métallurgie et la fabrication de produits métalliques. Le gaz et l’électricité (hors usage en tant que matière première), sont les deux types d’énergies les plus consommées en France. Les industriels cherchent de plus en plus à développer de nouveaux modes de gestion de l’énergie, ainsi que des méthodes associées. C'est là que la norme ISO 50001 peut s’avérer être un allié de taille !



Qu’est-ce que la norme ISO 50001 ?

La norme ISO 50001 concerne le management de l’énergie : elle vise à réduire la consommation énergétique des entreprises, qu’il s’agisse de petites ou de grosses structures, tous secteurs confondus. Comme la plupart des normes ISO, elle n’est pas obligatoire

Les principaux objectifs de la norme sont donc : d’améliorer l’efficacité énergétique des entreprises, d’augmenter la performance énergétique, tout en faisant en sorte de réduire les coûts liés à la gestion de l’énergie.

 

Quel est l’intérêt d’être certifié ISO 50001 ?

La réglementation en matière d’efficacité énergétique impose à toutes les grandes entreprises la réalisation d’un audit énergétique tous les quatre ans, conformément à la loi n°2013-619 du 16 juillet 2013. Parmi les entreprises concernées par l’audit énergétique :

 

  • les entreprises de plus de 250 salariés ;
  • les entreprises réalisant un chiffre d’affaire hors taxe annuel de plus de 50 millions d’euros ou un total de bilan de plus de 43 millions d’euros

 

Ces audits doivent être déposés sur une plateforme numérique, gérée par l'intermédiaire de l'ADEME, l'Agence de la transition écologique en France.
La plateforme comporte également des ressources d’aide à la réalisation de ces audits ainsi que plusieurs préconisations. En cas d’un ou de plusieurs manquements à certaines exigences mentionnées dans l’audit, des sanctions sont applicables pour les entreprises concernées. Ces sanctions sont décrites dans l’article L.233-4 du Code de l’énergie.

 

L’audit énergétique constitue ainsi l’un des leviers fondamentaux en matière de performance énergétique. Mais tous les quatre ans (c’est-à-dire entre chaque audit énergétique), les entreprises risquent de prendre du retard vis-à-vis d’une réglementation toujours plus contraignante en matière de gestion de l’énergie. Ces dernières ont donc tout intérêt à mettre en place une démarche d’amélioration continue sur le long terme. C’est là que réside l’intérêt d’être certifié ISO 50001, d’autant plus que les entreprises certifiées sont exemptées d’audit énergétique

 

Recommandé pour vous  [Nouveau Guide] Management des risques en entreprise -  Téléchargement Gratuit

 

Comment déployer une démarche de certification ISO 50001 ?  

 

Mettre en place une politique énergétique

Il s’agit de mettre en place une politique énergétique en concordance avec la stratégie de l’entreprise. Pour cela, il s’agit de réaliser au préalable un état des lieux ainsi qu’une analyse des différentes consommations. La réalisation d’un plan de comptage de l’énergie s’avère alors très judicieux. 

 

Établir des objectifs ainsi qu’un plan d’action

Une fois l’état des lieux réalisé, il s’agit de prévoir l’évolution des consommations tout en se fixant des objectifs réalistes et atteignables. Ces objectifs doivent être définis selon le type d’activité ou de poste par exemple, plus ou moins énergivores. Pour chacun des objectifs, on identifie une ou plusieurs actions dans le Plan d’Action Global qui seront affectées à des pilotes dédiés pour suivi.

 

Vérifier l’état d’avancée des actions et les résultats obtenus 

Via les tableaux de bord de pilotage et les audits internes, il est possible d'estimer l’efficacité des différentes actions. Dans une démarche d’amélioration continue, il s’agit de comparer les mesures obtenues avec les données de références afin d’ajuster en conséquence le plan d’action.

 

Déployer un système d’amélioration continue

Il s’agit de réaliser le bilan de l’année écoulée vis-à-vis des objectifs établis. Un nouveau plan d’action pourra ainsi être mis en place en fonction des axes d’amélioration identifiés.

 

 

Pourquoi digitaliser sa démarche de certification ?

 

Il existe plusieurs moyens de gagner du temps dans la préparation d’une certification ISO 50001.Un outil dédié permet de disposer d’un module d’autoévaluation, sur lequel il est possible d’ajouter des éléments de preuve (rapports d’audits, photos, vidéos…) pour chaque exigence de la norme. La Gestion Électronique Documentaire (GED) permet d’accéder rapidement à l’ensemble des documents et procédures, et de les partager en un seul clic. Très utile lorsqu’il s'agit de présenter ces différents éléments à l’auditeur !

 

Des tableaux de bord automatiques permettent de synthétiser les données issues de capteurs ou de sondes, pour les retranscrire sous la forme de graphiques attrayants. Ces informations peuvent ensuite être présentées lors des réunions avec la Direction.  L’ensemble des actions en lien avec l’ISO 50001 peuvent être incrémentées dans le Plan d’Action Global de l’établissement : le ou les pilote(s) concerné(s) sont ensuite directement notifiés par mail.

 

Ainsi, un système de management de l’énergie comme celui proposé par l’ISO 50001 présente de nombreux avantages. Au-delà du fait d’être exempté de l’audit énergétique, la démarche offre aux entreprises certifiées de nouvelles perspectives en matière de réduction des dépenses liées à l’énergie : un tremplin vers une démarche RSE forte et performante.

 

Pour aller plus loin :

Découvrir les meilleures applications BlueKanGo pour votre système de management qualité 

 

Nouveau call-to-action