Développement Durable : Comment l’appréhender en entreprise à l’horizon 2021 ?

Publié le -

Dev 2

En réponse à la crise sanitaire, le gouvernement lançait un Plan de relance dont un des volets est consacré à la transition écologique. L’objectif est double : décarboner l’économie française en réduisant les émissions de carbone de 40% d’ici 2030, et soutenir les différents secteurs en misant sur les technologies vertes. Mais comment l’appréhender à l’horizon 2021 ?

En effet, pour fabriquer ses produits et faire fonctionner son système, toute entreprise va consommer de la matière et de l’énergie (produits intentionnels), qui vont générer d’autres produits dits non intentionnels (déchets, eaux résiduaires, pollution du sol). D’où l’intérêt de mettre en place une démarche de développement durable dans son entreprise pour maîtriser l’impact de ses activités, notamment sur l’environnement. 


Quels sont les enjeux actuels du Développement Durable ? 


L’enjeu est de taille pour les entreprises qui doivent respecter la réglementation mais aussi participer à l’effort collectif en matière de développement durable. Parmi les principaux enjeux auxquels sont confrontés les entreprises, on retrouve : 

  • Les enjeux réglementaires : respect de la réglementation (exemple avec le cas des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE)) ;
  • Les enjeux économiques : optimisation des coûts, taxes, amendes ; 
  • Les enjeux stratégiques : concurrence, image de marque (les consommateurs/clients sont de plus en plus sensibles au développement durable), position sur le marché ; 
  • Les enjeux sociaux : employés plus impliqués dans une entreprise engagée dans une démarche de développement durable. 

 

Recommandé pour vous  Replay  “Développement Durable : Comment l’appréhender en entreprise à  l’horizon 2021 ?”  <https://www.gotostage.com/channel/6911fb0787ea4d70946e0e154c1a2d46/recording/6c4ddbf829e144e28e33576d4c39b21b/watch?source=CHANNEL>  


Qu’impose la réglementation pour les entreprises ?


En entreprise, plusieurs textes réglementaires existent concernant le développement durable. 

Le Code de l’Environnement 

Le Code de l’Environnement a été créé en 2000, puis a subi deux modifications successives en 2005 et 2007. Ce document rassemble les différentes lois, décrets, règlements concernant l’environnement en France. 

 

Le rapport RSE

Le rapport RSE (Responsabilité Sociétale d'Entreprise) est un document qui rend compte des actions/résultats mis en œuvre par l’entreprise pour respecter les principes de développement durable. Il s’agit d’un document périodique, souvent annuel, rendu obligatoire par la loi Grenelle 2 de juillet 2010 pour les entreprises côtées en bourse avec un chiffre d'affaires supérieur à 100 millions d’euros ou possédant plus de 500 salariés. Ce rapport est aujourd’hui décliné sous le nom de “déclaration de performance extra-financière” (“rapport RSE” étant l’ancien nom). 



Quelles applications aujourd’hui en entreprise ?

Parmi les applications qui peuvent figurer dans le rapport RSE :

La gestion des déchets

La gestion des déchets est un élément incontournable du développement durable en entreprise. Il est indispensable aujourd’hui de consommer les ressources de façon efficace et de tirer parti des déchets, grâce à la réutilisation, au recyclage ou à la valorisation.

 

Les bilans des émissions de gaz à effet de serre (GES)

L’objectif de la décarbonisation est de réduire la consommation de combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz) pour limiter les émissions de GES. Il s’agit également de rechercher des processus plus économes en énergie et d’adapter les modes de production. Des outils tels que le bilan carbone et le bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) permettent d'identifier les sources d'émissions et d'orienter les actions vers les secteurs où elles seraient les plus efficaces.

 

L’analyse du cycle de vie (ACV)

L’ACV consiste à analyser le cycle de vie d’un produit/service afin de se rendre compte de la pression que celui-ci exerce d’un point de vue environnemental.

 

Les rejets aqueux 

Selon les entreprises concernées (station d’épuration, cours d'eau à proximité...), il peut s’avérer nécessaire de réaliser un suivi des eaux sur la base de différentes analyses (en mg/L). Il s’agit de définir une date/heure de prélèvement et de fixer des limites critiques en fonction des normes appliquées pour chaque analyse.    



Recommandé pour vous  Replay  “Développement Durable : Comment l’appréhender en entreprise à  l’horizon 2021 ?”  <https://www.gotostage.com/channel/6911fb0787ea4d70946e0e154c1a2d46/recording/6c4ddbf829e144e28e33576d4c39b21b/watch?source=CHANNEL>  

 

Pourquoi digitaliser sa démarche environnementale ?


Le développement durable est un sujet essentiel qui est amené à se développer dans les prochaines années. Pourtant, malgré les taxes/amendes en vigueur, certaines entreprises ne respectent toujours pas la réglementation…


La difficulté majeure étant la collecte des données, il existe différents outils digitaux qui permettent de gagner en efficacité. A l’aide de capteurs/sondes ou tout simplement à partir d’un formulaire numérique, les informations issues du terrain pourront être remontées en temps réel aux pilotes/services concernés. Les données sont collectées puis retranscrites sous la forme de tableaux de bord automatiques : très pratique pour l’analyse des mesures environnementales !

 

Ainsi, le digital permet de gagner du temps et d’optimiser les coûts en interne via une meilleure maîtrise de l’impact environnemental de ses activités. 



Nouveau call-to-action