Environnement : les enjeux liés à la décarbonisation

Publié le -

Capture d’écran 2022-02-11 à 10.34.33 (1)-1

De 1990 à 2020, au Québec, près de 45% de la consommation d’électricité était liée au secteur industriel. Il s’agit donc de trouver des alternatives  pour optimiser les consommations d’énergie et préserver l’environnement. Dans ce contexte, les entreprises ont un rôle primordial à jouer. 

 

Qu’est-ce que la décarbonisation des entreprises ? Quelles sont les solutions envisagées ?

Réponses dans cet article.

 

La décarbonisation : qu’est-ce que c'est ?

 

La décarbonisation ou décarbonation désigne l’intégralité des mesures prises par une organisation, une entreprise, voire un pays entier, pour réduire progressivement son empreinte carbone, et notamment ses émissions de gaz à effet de serre.

 

Il s’agit de réduire la consommation de combustibles fossiles comme le charbon, le pétrole, ou le gaz, au profit d’activités moins énergivores.

 

Pour répondre aux enjeux de la protection de l’environnement et de la transition énergétique, les industriels doivent s’adapter et proposer des feuilles de route pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Il existe aujourd’hui des procédés de pointe comme l’hydrogène ou le captage/stockage/utilisation du CO2. Des actions sont également déployées sur le recyclage, l’efficacité énergétique ou encore la méthanisation.

 

Recommandé pour vous:

Découvrez le Top 3 des meilleures applications HSE 2022


Les solutions apportées par les technologies “vertes”

De nombreuses entreprises, dont les grands groupes, retravaillent progressivement leur stratégie en interne pour atteindre la neutralité carbone. Pour le groupe agroalimentaire Nestlé, il est indispensable de prendre en considération que chaque décision à un “coût carbone”.

La suppression des énergies fossiles et l’électrification des process sont des sujets de grande ampleur.

La biomasse et la méthanisation présentent notamment un avantage : celui d’utiliser la matière organique d’origine végétale, animale ou bactérienne pour produire de la chaleur ou du biogaz. Cette énergie est ensuite utilisée pour générer de l’électricité.

D’autres déchets et rebuts de matières organiques comme le bois par exemple (appelés aussi Combustible Solide de Récupération - CSR) peuvent aussi être des ressources en matières premières intéressantes pour générer de la chaleur et de l’électricité. 

 

Le digital comme allié pour sa stratégie de décarbonisation


Le suivi des indicateurs est un élément essentiel dans le cadre de la décarbonisation. Il s’agit de suivre à la fois les différentes consommations, les sources d’émissions, la production d’énergie, la rentabilité…
Les sources de données sont multiples ! 

Un outil dédié présente un avantage non négligeable : celui de rassembler sur une seule et unique plateforme tous les indicateurs. Les données issues de capteurs/sondes remontent en temps réel et alimentent les tableaux de bord associés.

En lien avec les tableaux de bord, les actions sont incrémentées automatiquement dans le plan d’action global de l’établissement. Les responsables et pilotes sont avertis en temps réel de la mise en place de ces nouvelles actions.

Enfin des outils de Business Intelligence (BI), permettent de produire des données statistiques illustrées graphiquement et évolutives en temps réel pour suivre l’évolution de la stratégie interne.

 

La décarbonisation s’appuie sur la transition numérique pour améliorer la performance des systèmes de management environnemental. Pour assurer la pérennité de leurs activités, les organisations doivent ainsi s’adapter et proposer de nouvelles solutions. 

 

Pour aller plus loin

> Besoin d’aide dans votre démarche RSE ? Appuyez vous sur l’application BlueKanGo “Responsabilité sociétale des entreprises”. 

Nouveau call-to-action