Coûts de Non Qualité : Trouver le bon équilibre !

Publié le -

unnamed (36)

Les coûts de non-qualité peuvent peser lourd sur la santé économique de l’entreprise, et ça les directions l’ont bien compris ! Heureusement, il existe des exercices simples, tels que le Coûts d’Obtention de la Qualité (COQ), pour mettre toutes les chances de son côté ! 

Qu’est-ce que le COQ ? Comment se calcule-t-il ? 

Quel est son intérêt ? 

 

D’après une étude française de l’AFNOR de 2017, 20% des entreprises avouent être incapables de calculer le coût de la non qualité. Également, il s’avèrent que 15 % des entreprises calculant le coût de la non qualité, estiment que celui-ci représente plus de 10% de leur chiffre d'affaires.  Un argument de taille pour convaincre son management d’investir dans des démarches qualité pour gagner en performance ! 

Et pour cause, la mesure des coûts liés à la qualité présente l’avantage pour les services qualité d’utiliser un vocabulaire et des indicateurs qui parlent à la direction. Détailler et démontrer le retour sur investissement est le moyen phare de légitimer sa démarche qualité, tout en mettant le doigt sur les éventuels dysfonctionnements. 

 

Les COQ : de quoi parle-t-on ?

 

Il est indispensable de maîtriser les coûts engagés dans une entreprise. Au regard de la réglementation et du besoin client, la qualité est garante du bon fonctionnement de l’entreprise, du suivi des installations et de la conformité du produit fini. Un dysfonctionnement sur la chaîne de production, ou un écart peut générer des coûts parfois élevés, qu’il est pourtant simple de repérer avec des outils adaptés.

 

Le calcul du COQ permet d’évaluer l’équilibre entre les coûts générés par la non qualité et ceux liés aux dépenses pour se conformer aux standards qualité. Les coûts liés à la qualité sont présentés dans le schéma suivant : 

 

 

Source : GILLET-GOINARD Florence et SENO Bernard. 2016. La boîte à outil du Responsable Qualité. Duno, 12-13 p. 

 

Chacune des composantes du calcul est présentée dans la partie suivante. 

 

Recommandé pour vous:

Découvrez le Top 3 des meilleures applications Qualité 2022


Comment calculer les Coûts d’obtention de la Qualité ?

 

Le Coût d’Obtention de la Qualité est calculé en faisant la somme des Coûts Qualité et des Coûts de Non Qualité :

 

 COQ = CQ + CNQ

 

Généralement, il est conseillé de présenter le résultat du COQ en pourcentage du chiffre d'affaires. 

 

Les Coûts Qualité (CQ)

 

Les Coûts Qualité concernent les dépenses engagées pour maintenir un haut niveau de qualité. Ces coûts prennent en compte les Coûts de Prévention et les Coûts de Détection. Les Coûts de Prévention préviennent d’éventuelles défaillances dans l’utilisation d’un produit ou le déroulement d’un processus. Il peut s’agir des actions de formation, de la mise en place d’une maintenance préventive ou d’autres actions correctives par exemple. 

 

Les Coûts de Détection permettent d’identifier d’éventuels écarts avec le besoin client. Ce sont des activités de contrôle des produits ou de mesure de la satisfaction client : autocontrôles en production, entretien et étalonnage des appareils... 

 

Les Coût de Non Qualité (CNQ)

 

Les Coûts de Non Qualité concernent les coûts liés aux dysfonctionnements. Ils englobent la non qualité interne et la non qualité externe. Les Coûts de Non Qualité Interne ne touchent pas directement les clients. Ce sont des dysfonctionnements internes à l’entreprise la pénalisant financièrement. Il peut s’agir de rebuts de production, de retouches, de non-conformités… 

 

Les Coûts de Non Qualité Externe sont directement issus de la non-satisfaction des clients. Il s’agit principalement de réclamations client, de pénalités de retard, de Service Après Vente (SAV), etc.

 

Recommandé pour vous:

Découvrez le Top 3 des meilleures applications Qualité 2022


Système de Management de la Qualité efficace : un ROI express

 

Instaurer un plan de gestion des coûts de la qualité nécessite d’investir dans des ressources efficaces. Qu’elles soient humaines ou matérielles, celà représente un coût (Coût de Prévention ou de Détection) pour l’organisation, mais qui sera rapidement compensé par la réduction des CNQ.

 

Plus la qualité est élevée et avoisine les 100%, plus les CNQ sont faibles voire inexistants. L’objectif ultime de la démarche étant de tendre vers un COQ égal au Coût de la Qualité, autrement dit, à un CNQ nul comme nous le présente le schéma suivant : 

 

 

Un investissement rapide dans des outils efficaces de gestion de la qualité rapide assurera un rapide retour sur investissement (ROI: Return On Investment). Il peut s’agir de capteurs de détection des défaillances, d’alarmes, de contrôles périodiques, de la maintenance régulière, d’indicateurs statistiques en temps réel

 

Le ROI désigne le ratio entre la somme d’argent économisée (ou perdue) en fonction du montant investi initialement (dans des outils qualités par exemple). Plus le ROI est élevé, plus l’investissement réalisé est intéressant.

 

Si une entreprise investit dans un outil qualité par exemple et que le ROI est de 2, l’investissement aura été intéressant car elle aura économisé 2 fois le montant investi.

Un ROI de 1 correspond au temps “t” où l'investissement aura été rentabilisé et à partir duquel il devient bénéfique à l’entreprise.

 

Le calcul du COQ s’intègre naturellement dans un Système complet de Management de la Qualité (SMQ) en entreprise. Plus qu’un simple calcul statistique, il représente une source d’amélioration continue dans l’entreprise en réduisant le risque de défaillance ou de défaut. Il s’agit d’une approche économique de la qualité, qui permet de légitimer la démarche et les actions entreprises auprès de la direction. 

 

Pour aller plus loin :

> Réduisez vos coûts de non Qualité grâce à la plateforme BlueKanGo de gestion du SMQ et son application dédiée.

New call-to-action

 

Nan Ratsimandresy
Nan Ratsimandresy
Ingénieur QHSE & Content Manager chez BlueKanGo/QHSE Engineer & Content Manager at BlueKanGo/Ingeniero QHSE y gerente de contenido en BlueKanGo
Linkedin Nan Ratsimandresy Twitter Nan Ratsimandresy Facebook Nan Ratsimandresy Google plus Nan Ratsimandresy