HACCP et COVID : quels changements pour les entreprises concernées ?

Publié le -

HACCP-COVID (1)

La COVID bouscule les habitudes. En matière d’hygiène, les recommandations et réglementations évoluent au rythme de la pandémie. Qu’en est-il pour le plan HACCP ? Y’a t-il des changements à prendre en compte dans votre entreprise ?

 

Aujourd’hui en matière de produit alimentaire, un règlement (852/2004) relatif à l’hygiène des denrées alimentaires spécifie l’obligation de mettre en place un plan HACCP dans son entreprise pour lutter contre les dangers liés aux consommateurs. Le plan HACCP doit régulièrement être mis à jour, en fonction des modifications de recettes ou de process par exemple. Le contexte actuel a amené les entreprises à revoir leur(s) plan(s) HACCP.

Quel est l'intérêt de le mettre à jour avec la Covid-19 ? Comment le gérer au mieux dans ce contexte si particulier ? Réponses à suivre.

 

Pourquoi mettre en place un plan HACCP ?

 

Cette méthode trouve ses origines dans les années 60 aux Etats-Unis, lorsque la NASA et l’armée ont envisagé d’envoyer des hommes dans l’espace. Il fallait à ce moment là garantir la sécurité des aliments que les astronautes allaient consommer. C’est la société Pillsbury qui à l’époque, a été en charge du développement de l’outil pour éviter de recourir de façon systématique à des contrôles destructifs.

Le plan HACCP (“Hazard Analysis Control Critical Point”, en français “Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise”) est donc un outil préventif qui vise à assurer la sécurité sanitaire des produits alimentaires. La méthode se présente sous la forme de 12 étapes, déclinées en 5 étapes préliminaires et 7 principes.

Les entreprises qui souhaitent commercialiser leurs produits en grandes surfaces doivent posséder la certification BRC ou IFS. Ces deux certifications se basent sur la construction, l’utilisation et la mise en place d’un plan HACCP.

 

Quel est l’intérêt de le mettre à jour avec la Covid-19 ?

 

Le plan HACCP est un des éléments du PMS (Plan de Maîtrise Sanitaire),. Sa mise à jour ne constitue pas une obligation réglementaire. Il s’agit d’un choix de l’entreprise, mais qui s’avère nécessaire dans le contexte de crise de Covid-19. 

Plusieurs éléments du plan HACCP doivent ainsi être réactualisés : 

  • Les nouveaux risques, qui prennent en considération la prévalence du virus de Covid-19 sur les surfaces et dans les locaux ;
  • Les nouvelles mesures de maîtrise, notamment le port du masque, l'aménagement des locaux...
  • La nomination du référent Covid, qui va assurer différentes missions telles que la gestion des stocks d’EPI (Equipement de Protection Individuelle) ou l’application des gestes barrières ;
  • La mise à jour de la GED (Gestion Electronique Documentaire) : procédures, enregistrements...

 

Aussi, les pratiques d’audits peuvent être amenées à évoluer, notamment du fait de la multiplication des sites et la délocalisation qui augmentent le périmètre géographique d’activité. La dématérialisation des données peut s’avérer très utile dans ce contexte.

 

Recommandé pour vous  [Guide édition 2020 - Maj COVID] Les 12 étapes clés d’un HACCP (et des  conseils pour le mettre en place) -  Téléchargement Gratuit

 

Est-il possible de dématérialiser son plan HACCP ?

La réponse est OUI !

Notamment dans le contexte de crise de Covid-19, il va être intéressant d’utiliser en interne de nouvelles stratégies d’organisation.

Pour les audits, il existe aujourd’hui des solutions qui permettent de gérer ses audits à distance : la personne auditée est présente sur site, guidée par l’auditeur à distance. Le jour de l’audit, les deux parties reçoivent un SMS/mail pour se connecter à un système de visioconférence, sans aucun téléchargement nécessaire. L’auditeur pourra ainsi prendre des photos ou des vidéos à distance, et rédiger des commentaires qui seront édités dans le rapport final.

Il est particulièrement intéressant de digitaliser son système HACCP pour être alerté en temps réel de l’identification d’un nouveau risque. De même, il est possible d’associer une action en lien avec le(s) danger(s) identifié(s), et cette dernière pourra être implantée automatiquement dans le Plan d’Action Global de l’entreprise.

Grâce au module de GED, vous aurez accès aux différentes versions du plan HACCP ainsi qu’à l’historique de consultation/modification. Très utile lors d’audits de conformité !

En ce qui concerne l’approche terrain, il existe aujourd’hui des outils transposables sur smartphone/tablette/ordinateur. Les opérateurs peuvent remonter rapidement les non-conformités relevées sur le terrain à partir d’un formulaire digitalisé.
La direction peut avoir accès aux statistiques terrain à partir de tableaux de bord automatiques. 

Ainsi, il est recommandé de mettre à jour son plan HACCP dès que cela s’avère nécessaire (changements en interne, crises sanitaires, etc). S’appuyer sur le digital et des outils dédiés est un appui plus que jamais utile dans cette démarche. 

 

Allez plus loin :

> Découvrir la solution digitale BlueKanGo pour l'Industrie Agro-Alimentaire

> [Replay] PLAN HACCP : Comment l'optimiser à travers ses 12 étapes ?

Nouveau call-to-action